DOCKERS & GENS DE MER

Table ronde maritime 2016 :
Montréal, Canada, 20-23 septembre

Contre vents et marées

Contre vents et marées

Contre vents et marées, des syndicats remportent des victoires pour les travailleurs, même dans des pays comme le Myanmar, l’Ukraine et Madagascar. À Montréal (Canada), les participant(e)s à la #MRT2016 en ont appris plus à propos des syndicats derrière ces histoires surprenantes et ont découvert de quelle façon ils pouvaient transposer ces expériences dans leur syndicat. 

Independent Federation of Myanmar Seafarers (IFOMS)

L’IFOMS a été confrontée à l’opposition des autorités dans un pays qui n’a aucune tradition de syndicalisme et au sein d’une société rongée par la corruption. Pourtant, depuis sa création en 2014, la fédération a obtenu près de 3 millions de dollars US en arriérés de salaires pour les gens de mer. Ils ont reçu le soutien d’une campagne d’organisation des inspecteurs de l’ITF. En six semaines, des inspecteurs ont visité 91 navires dans 24 pays, ont rencontré 1.019 gens de mer et ont recruté 419 nouveaux membres. Vous pouvez en apprendre davantage sur l’IFOMS en lisant le Bulletin des gens de mer http://www.itfglobal.org/en/resources/reports-publications/seafarers-bulletin/seafarers-bulletin-no-30-2016/

Syndicat Général Maritime de Madagascar (SyGMMA)

 Parti de rien en octobre 2002, lorsque 12 gens de mer malgaches ont menacé de faire grève pour un accord ITF, le SyGMMA compte désormais 3.000 membres. Il y est parvenu malgré les piètres infrastructures de communication du pays – seulement 10 % de la population a accès à internet. Aujourd’hui, les membres de SyGMMA forment et éduquent les gens de mer avant qu’ils ne rejoignent des navires pour qu’ils puissent être des recruteurs et des délégués à bord. 

 Syndicat des travailleurs des transports maritimes d’Ukraine (MTWTU)

Contrairement à l’IFOMS et au SyGMMA, le MTWTU est établi depuis longtemps, mais il a aujourd’hui adopté de nouvelles approches d’organisation pour entrer en contact avec les gens de mer. Il va prochainement travailler avec des inspecteurs de l’ITF pour promouvoir le syndicat auprès de gens de mer en service, pour les éduquer à propos de leurs droits et pour renforcer le pouvoir des travailleurs.

Commentaires (0)

Publier un commentaire